english languagelangue françaisedeutsche Sprachelingua italianaNederlandse taalla lengua española no está disponiblea língua portugese não está disponível moteur de recherche  
  Le Projet


Page modifiée le 05/01/05
© PrestoSpace Consortium - 2004

L'objectif du projet est de fournir des solutions techniques et des systèmes intégrés pour une sauvegarde en numérique de tous types de collections audiovisuelles.

Les organismes traditionnellement responsables de la sauvegarde des collections audiovisuelles (diffuseurs, instituts de recherche, bibliothèques, musées, etc...) sont confrontés de nos jours à des défis majeurs d'ordre technique, organisationnel, humain et juridique en prenant la responsabilité de la migration des formats analogiques vers des formats numériques et de la sauvegarde du patrimoine audiovisuel déjà numérisé. L'obsolescence technique et la détérioration physique des collections impliquent une politique largement concertée et des prestations techniques efficaces pour réaliser la préservation en numérique à long terme. Le but principal du projet est d'aider à construire des usines de sauvegarde, permettant de fournir des services accessibles à tous conservateurs d'archives afin de gérer et de donner accés à leurs collections.

Le 20ème siècle a constitué un nouveau genre d'héritage culturel lié aux technologies audiovisuelles. Des événements historiques ont été enregistrés et les médias audiovisuels sont devenus une nouvelle forme d'expression culturelle et d'élargissement de la mémoire de l'humanité. Ces collections historiques, culturelles et commerciales sont beaucoup plus fragiles que les œuvres d'art conventionnelles (peintures, livres, monuments), et sont maintenant en danger de dégradation rapide. L'UNESCO évalue à 200 millions, dont environ 50 millions en Europe, le nombre d'heures de documents audiovisuels au niveau mondial. Dans les 20 années à venir, tous les enregistrements audio, vidéo et film risque de disparaître. C'est un défi capital pour les archives locales et nationales mais également pour les universités, les bibliothèques, les musées et les collections personnelles ou d'entreprises.

Les contenus audiovisuels sont dispersés et les propriétaires d'archives sont hétérogènes par de leur nature et leur taille : institutions, entreprises, communautés d'établissements régionaux et locaux... Jusqu'ici, les coûts et la complexité technologique empêchent ces détenteurs d'élaborer et de gérer leur propre politique patrimoniale, et les soumettent à la réglementation et à des subventions publiques.

Bien que les principaux détenteurs d'archives, comme les diffuseurs, aient déjà commencé à numériser leurs vastes collections, à des coûts trés élevés et en utilisant des technologies complexes, il est nécessaire maintenant de s'orienter vers une approche de type " usine de sauvegarde ". L'objectif vise à fournir une solution semi-automatisée intégrée, afin de réduire les coûts de sorte que les petites et moyennes collections puissent également être sauvegardées via des services normalisés. Les services seront adaptés aux réalités d'un large éventail de collections audiovisuelles : modèles économiques et sociaux, coûts de stockage et de logiciel, coûts en ressources humaines pour rapprocher les politiques et les pratiques appliquées par des détenteurs d'archives.

La manière de réaliser l'objectif de " sauvegarde pour toutes les collections " grâce à une approche intégrée, est de constituer des collections facilement accessibles pour une exploitation et une diffusion plus large aux professionnels ainsi qu'au grand public. L'idée maîtresse est qu'un programme audiovisuel accessible a plus de valeur qu'un programme rangé sur étagère. Le processus intégré permet cet accés. La diffusion et l'exploitation vont générer des revenus pour financer l'activité et entretenir les collections.

Les précédents projets européens comme PRESTO ont permis de développer une technologie efficace de conservation pour les détenteurs d'archives radio et télévision et ont démontré qu'il est possible de réduire de 50% le temps de travail de sauvegarde en réalisant des chaînes de traitement semi-automatisées et supervisées.

Les conditions d'accés impliquent de répertorier les documents intégraux ou les extraits avec les descriptions associées, de libérer et gérer les droits, de restaurer si nécessaire, et de distribuer les collections pour des usages commerciaux ou grand public. Il reste des problèmes non résolus de numérisation, d'extraction de métadonnées, de restauration, de stockage, de réseaux, de sécurité, et de livraison à l'utilisateur. Des solutions partielles existent, mais en général elles ne sont ni robustes, ni flexibles ni économiquement viables et certainement pas intégrées de bout en bout dans un modèle économique et juridique satisfaisant. Aujourd'hui plusieurs initiatives européennes sont financées sur la base de projets distincts. Cette approche ne fournit qu'un faible levier pour des efforts de collaboration stratégique pan-Européens sur le long terme dans ce domaine.

Afin de permettre à tout détenteur européen d'archives, des petites collections au plus grandes, d'entreprendre une politique patrimoniale autonome et réaliste, y compris la sauvegarde et l'exploitation des collections en numérique, PrestoSpace vise à dépasser les limites de la technologie actuelle, et à rassembler les industriels, les instituts de recherche et les détenteurs au niveau européen afin de fournir des produits et des services qui permettront la sauvegarde semi-automatisée et l'accés à la diversité des collections audiovisuelles en Europe.

Pour plus de détails

6 éme programme-cadre de Commission européenne pour la recherche
Priorité thématique : IST (Technologies de la Société de l'Information)
Appel : FP6-2002-IST-1
Type d'instrument: Projet Intégré
Objectif stratégique : 2.3.1.12
Technologie d'apprentissage améliorée et accés é l'héritage culturel
Nom du Projet : PrestoSpace
Numéro du Projet : FP6-507336
Durée: 40 mois
Début Prévu : 1er février 2004
Nom du coordinateur : Daniel Teruggi
Nom de l'organisation Institut national de l'audiovisuel
Courriel du coordinateur : prestospace_contact@ina.fr
Fax du coordinateur : +33 1 49 83 25 82
imprimer cette page haut de page

Le Projet  |  Groupe utilisateur  |  Formation / Dissémination  |  Projets héritage culturel  |  Accès privé  |  Contacts